logo_wecitizens_2.5  
 
 
 
- Six conseils pour les électeurs
- Notre niveau d’imposition est-il correct ?
- A vos agendas !
 

Bonjour ,

JPP-bottom

Imaginez que M. Dupont, que vous ne connaissez pas personnellement, soit candidat à la présidence de votre club de sport, et qu’il refuse de donner son adresse email ou un quelconque autre moyen de le contacter. Et si vous parvenez, malgré tout, à lui demander ses projets, il vous donne sa photo, vous dit qu’il va améliorer le club, vous renvoie au site web de la fédération et ajoute que les autres candidats sont nuls. Vous empresseriez-vous de voter pour lui ?

Le 26 mai, allez-vous voter pour des candidats qui ne font rien pour figurer dans PoliticiansOnline, ou qui refusent d’y compléter leur profil, de prendre position sur les questions qui vous tiennent à cœur ? Savez-vous que certains partis refusent de nous donner la liste de leurs candidats, avec l’adresse e-mail, afin que nous puissions les questionner dans le cadre du GPS électoral ?
Certains invoquent le RGPD, mais la loi ne devrait-elle pas plutôt obliger les candidats à communiquer une adresse e-mail (libre à eux d’avoir une adresse de campagne électorale, qu’ils suppriment par la suite) ? Nous avons demandé aux 4 ministres des affaires intérieures de proposer une modification du code électoral dans ce sens, sans succès !
Le succès a été le même lorsque nous avons demandé un subside pour développer nos outils de transparence au service de la démocratie.

Certains, politiciens, préfèrent que vous leur remettiez un chèque en blanc : que vous votiez pour eux sans qu’ils n’aient à se « mouiller ». Et cela marche ! De nombreux citoyens votent sans exiger de la clarté dans les intentions politiques des candidats. Il faut reconnaître qu’il n’est pas facile d’y voir clair, mais vous, lecteur, savez maintenant que NousCitoyens commence à offrir des solutions : PoliticiansOnline et GPS électoral.

Pour que ces outils fonctionnent bien, il faut plus de ressources. La défense de l’intérêt du citoyen ne se fera pas sans le soutien du citoyen. A partir du 15 mai 2019, nous publierons le GPS électoral pour toutes les élections législatives du 26 mai. Il serait dommage que ce soit la dernière édition. Cela dépendra de votre aide. Il faudra beaucoup plus d’aide qu’actuellement pour pouvoir continuer notre action. Si tous ceux qui ont ouvert notre dernière newsletter donnaient 4 euros/an, WeCitizens serait en mesure de continuer en toute indépendance.
Citoyennement vôtre,

Jean-Paul Pinon, avril 2019

 
Img-Narr-2-Newsletter-6
 

Six conseils pour l’électeur

NousCitoyens donne six conseils aux électeurs : Votez pour des individus, plutôt que pour des partis, Ne votez que pour des candidats transparents, Sélectionnez les candidats qui épousent le mieux votre profil politique, Faites-vous une idée de la compétence professionnelle et de l’intégrité du candidat, Votez, si possible, pour plusieurs candidats, bien sélectionnés et Communiquez autour de vous le résultat de vos recherches.

 
 

Niveau des impôts et des services publics : le curseur plus à gauche ou plus à droite ?

Avec une pression fiscale de 44,2% du  PIB, la Belgique est sur le podium des pays les plus taxateurs au sein de l’OECD. Avec le slogan « trop d’impôts, tue l’impôt », certains prétendent qu’une augmentation du taux d’imposition provoque une augmentation de l’évasion fiscale et une réduction de l’assiette fiscale. En revanche, l’État a un rôle à jouer pour atténuer les inégalités sociales et la pauvreté. Outre la détermination du niveau d’intervention de « l’État Providence », le pouvoir politique a la responsabilité d’atteindre les objectifs du système de « welfare » au moindre coût, en améliorant l’efficacité de la gestion publique. Une comparaison avec les autres pays indique qu’il y a des progrès à faire. NousCitoyens ne prend pas position sur le niveau de service public qu’il convient d’offrir, mais défend l’intérêt du citoyen en exigent plus d’efficacité.

 
 

Le nombre d’abonnés qui ont ouvert notre dernière newsletter

 

Lettre d’un de nos lecteurs : Mes priorités politiques

J’ai lu votre communication par mail et trouve votre association utile si elle touche la jeunesse qui devra prendre le relais du monde que nous avons laissé se construire.

L’avenir me semble être que les jeunes choisissent :

  • Simplification des structures publiques et donc baisse significative des dépenses
  • Augmentation de l’éducation et de la formation en fonction de la demande de métiers plus spécialisés
  • Plus de différence entre le travail et l’état providence ; notamment plus de respect de ceux qui travaillent et payent des impôts
  • Un pouvoir politique local, national et européen plus en harmonie avec le citoyen, bien payé mais avec moins de privilèges, parfois injustifiés, tel que pensions excessives
  • Et enfin plus d’Europe dans un monde plus global ou la taille des États est un enjeu majeur pour défendre ses valeurs.

Bien à vous, Philippe Winssinger, Bruxelles, 20 janvier 2019.

 
 

Nominations politiques

Une des qualités principales, si pas la plus importante, que le citoyen attend des mandataires publics est l’intégrité. On peut donc se demander si M. Juncker a pris une décision judicieuse en nommant Mme Joëlle Milquet comme Conseillère spéciale à la Présidence de la Commission européenne, alors qu’elle est toujours sous le coup d’une inculpation. Une telle décision ne met-elle pas l’intégrité de M. Juncker en question ?

 
 
Chamfort

« De la mobilité aux pensions et taxes : il n’y a pratiquement un plan pour rien dans ce pays. »

Frank Van Massenhove, ex-président du SPF de la Sécurité sociale
 
 

Droit d’accès à l’information

Dans une démocratie, il est essentiel que les personnes puissent accéder à un large éventail d'informations pour pouvoir participer de manière réelle et efficace aux problèmes qui les concernent.


Les organismes publics agissent - ou devraient agir - en tant que «serviteurs du peuple». C’est pourquoi nous avons tous le droit d’accéder aux informations détenues par des organismes publics en notre nom.


Les normes internationales et la jurisprudence ont confirmé que cette information appartient au public. La Convention du Conseil de l'Europe sur l'accès aux documents publics (2009) a consacré le droit de savoir: «tous les documents officiels sont en principe publics et ne peuvent être divulgués que sous réserve de la protection d'autres droits et intérêts légitimes». Dans cette optique, l'accès à l'information a été reconnu comme un droit fondamental de l'homme par la Cour européenne des droits de l'homme.


WeCitizens participe à un projet international SIA4Y visant à promouvoir ce droit. Des journées d’étude ont déjà eu lieu le 8 mars à Elblag (en Pologne), le 12 avril à Tallinn (Estonie) et le 25 avril à Riga (Lettonie). Les partenaires font l’état des lieux de l’exercice du droit d’accès dans leurs pays respectifs. Une journée d’étude aura lieu en Finlande mi-septembre et en Belgique, le 27 septembre. Les personnes intéressées à participer/collaborer peuvent déjà s’annoncer.

 
Img-Narr-6-Outils-6
 

Agenda

29 avril 2019, 17h-19h devant l’ambassade du Royaume Uni à Bruxelles – manifestation organisée par le collectif « Appel Europe Assange »

   

Soirées Cinéma des Cultures, organisées par l’association Carrefour des Cultures (Mutualité chrétienne), du 29 avril au 3 mai, à Namur, sous le titre « Lumières pour la citoyenneté ».

   

7 mai 2019 de 17h à 18h : Assemblée générale ordinaire de WeCitizens ASBL – hébergée par Group S, avenue Avenue Fonsny 40 à 1060 Bruxelles (à côté de la Gare du Midi).

Enseignement • “Le « Pacte d’Excellence » suffira-t-il ?” Mardi 14 mai 2019, 18h30-20h, Bruxelles. Conférence organisée par l’Institut Thomas More, avec Jean Hindriks, Professeur ordinaire à l’UCL, et Jean-Bosco d'Otreppe, Journaliste à La Libre Belgique.

  

« S’impliquer dans le secteur socioculturel - Ce qu'il faut savoir » Formations du CESEP, les 14, 21, 28 mai et  11 juin 2019, à Namur, 280 €.

  

15 mai 2019 : Mise en ligne du GPS électoral de NousCitoyens

EQUAL DAY 2019 - Droit et/ou désobéissance civile ? Brainstorming | Jeudi 23 mai 2019 | 18h-22h | Flagey

  

26 mai 2019 : élections européennes, fédérales et régionales

Journées de la société civile 2019 - La démocratie durable en Europe - 12 et 13 juin 2019, CESE, Bruxelles

 
Img-Narr-2-Newsletter-6
 

Humour: Gare à l’électeur qui ne se prépare pas convenablement !

 
Img-Narr-2-Newsletter-6
 
 
 
 

(Les articles signés n'engagent que leurs auteurs.)